Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 19:55
Jeanne Quibel et Charlie Clé, répétition du 26 juin 2015

Jeanne Quibel et Charlie Clé, répétition du 26 juin 2015

C'est l'histoire de deux sœurs qui voulaient monter une pièce de théâtre ensemble. Mais les études de l'une, puis le travail de l'autre, bref, les aléas de la vie, les empêchèrent de mener leur projet à bien pendant deux ans. Jusqu'au jour où, malgré le boulot de la première à Besançon, et celui de la seconde à Châteauroux, elles parvinrent à se rejoindre dans leur Normandie natale et à se dégager un peu de temps, pas grand-chose, juste de quoi la monter, cette pièce.

L'une avait cette idée de « voix envolée » depuis longtemps. Elle écrivit le texte. Puis elles squattèrent, de manière régulière, la maison de leur enfance. Par la force, elles contraignirent leur père à les accueillir, et à leur construire un décors. L'histoire ne dit pas ce qu'il devint.

 

Je pourrais également parler de mes deux amies, réduites en esclavage afin de réaliser l'affiche de la pièce et la peinture du décors. Mais ça ferait peut-être trop. Il y a bien aussi la mère et le cousin qui ont été nos victimes, mais eux c'est la famille, c'est pas pareil...

 

A présent, un peu de sérieux.  

La Voix s'échauffe

La pièce s'appelle La Voix Envolée, et elle a été écrite par Jeanne Quibel. Elle retrace le voyage de Prota, chanteuse ambitieuse et superficielle, contrainte de quitter son monde de paillettes afin de retrouver la voix de son amie qui a été dérobée. De déboires administratifs en scènes de ridicule, les recherches de Prota l'amènent finalement là où elle ne serait jamais allée d'elle-même : en pays hostile. Elle est alors confrontée à quelque chose que, jusqu'à présent, elle prenait soin d'ignorer : la misère du monde.

C'est l'histoire d'une prise de conscience qui se fait tantôt avec humour, tantôt à coups d'épée, ou encore dans le drame ou la danse.

Si vous voulez en savoir plus sur la pièce elle-même, vous retrouverez sa fiche technique, avec photos et tout, juste ici. Vu qu'il y a déjà une page consacrée aux détails techniques, je ne m'attarde pas là-dessus.

Mon intention, avant de m'égarer, était de remercier toutes ces personnes qui nous ont aidées d'une manière ou d'une autre (je dis « nous » parce que pour ceux qui n'auraient pas compris, la deuxième sœur, c'est moi).

Je ne liste pas tout le monde, car c'est prendre le risque d'oublier quelqu'un, mais je fais quand même le point sur les personnes mentionnées ci-dessus, qui ont, en vrai, agi de leur plein gré.

Evolution du décors au fil des séances de travail

Evolution du décors au fil des séances de travail

Patrick Quibel, c'est celui qui a construit la structure du décors tandis que Jeanne et moi nous occupions de toute la partie 'tissus'.

Le décors terminé

Le décors terminé

Fabienne Grandsire, c'est celle qui a relu et corrigé le texte de la pièce. Elle a également conseillé et peaufiné le dossier pédagogique rédigé à destination des écoles.

Le cousin en plein travail
Le cousin en plein travail

Le cousin, c'est lui --------------------------------------------------→

On le remercie pour les efforts démesurés qu'il a fournis en nous rendant service (!) mais surtout, pour son soutien et ses coups de mains spontanés.

Les amies réduites en esclavage, avec leur accord, ce sont Maud Leroux et Hanahys.

Maud, c'est celle qui se cache derrière l'affiche et qui a supporté notre perfectionnisme en modifiant patiemment chaque détails qui nous déplaisaient. Le reste de son travail se trouve ici.

Hanahys, pour le moment, planche sur la planche. Ça peut paraître nul comme jeu de mots. C'est parce que ça n'en est pas un. Elle a hérité de la lourde tâche de peindre la grande planche (dont j'ai oublié les dimensions précises) qui se place en plein centre du décors. Nous devrions découvrir le résultat de son travail mi-octobre.

Merci à eux, et à tous les autres que j'aurai, je pense, j'espère, l'occasion de présenter une prochaine fois !

L'affiche de la pièce (conception Maud Leroux)

L'affiche de la pièce (conception Maud Leroux)

J'allais oublier un détail, qui n'en est pas un : la première représentation de La Voix Envolée aura lieu lundi 16 novembre à 19h30 à la salle des fêtes de La Poterie Mathieu (entrée : 3€, gratuite pour les moins de 6 ans). Vous êtes évidemment convié/e/s à venir nous voir, pensez juste à nous laisser un petit message pour réserver votre place !

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Oups par contre j'avais pas vu que c'était un lundi!!! Vous la jouez un we??? Bisoussssss
Répondre
C
Coucou Béa et les juju ^^ On espère pouvoir la jouer en week-end, mais pour le moment, on n'a pas encore de date prévue. Je te tiendrai au courant :) En tout cas merci pour ton soutien ! Des bisous à toute la famille !
B
Coucou les belles!! Super ! Toujours en pleine production de vos moyens je vois!!! Bon ben Bea et les jumelles seront ravies d'apprécier votre nouvelle oeuvre!!! Bises ( ainsi qu'à mamoune huhu
Répondre
B
Super!!! Bisous les loulouttes

Présentation

  • : La Ultima Vaca
  • : La Ultima Vaca est classée dans la catégorie "Divers", parce que la catégorie "littérature / film / actu / et-surtout-je-raconte-ma-vie" n'existe pas (encore).
  • Contact

Lorsque tu empruntes une route, tu peux toujours faire demi-tour. Tu as beau faire des centaines de kilomètres, tu peux toujours revenir en arrière.

La route hors du monde - partie 3 - Au bout du chemin

Recherche

Liens