Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 16:52

Alors là, on ne rigole plus. Les deux tomes de Joue et tue sortent coup sur coup en 2010 et 2011.

Couverture : Laurent Houdoux

Couverture : Laurent Houdoux

La nouveauté : le nom de l'auteur. Ce n'est plus Clémence Quibel, elle avait à faire sur d'autres écrits un peu plus universitaires. Et afin de ne pas confondre études et loisirs, elle demande à son processus de sublimation (celui-là même qui détourne certaines pulsions sexuelles et agressives de leur but premier vers des activités socialement plus valorisées) de jouer les pseudonymes. Et voilà arrivée Charlie Clé.

Et puis, le style a évolué : on n'écrit pas de la même manière à 20 ans qu'à 15...

Les personnages sont plus âgés (en sont-ils pour autant plus matures ?...), le côté psychologique est (peut-être) un peu plus approfondi et le fantastique a disparu (temporairement) pour laisser la place entière à la science-fiction.

Enfin, ces livres ne s'adressent pas au même public que Le Projet Quinsensus, mais à un public plus âgé.

Couverture : Marc Bréquigny

Couverture : Marc Bréquigny

Résumé :

2065. Un nouveau sport, dérivé d'internet, est apparu : le pakball. Il est pratiqué lors de l'Ultime Compétition qui a lieu, en Europe, tous les 5 ans, et qui consiste en des séries de Duels au révolver. Le but est simple : tuer l'adversaire avant qu'il ne vous tue. L'Ultime Compétition débute avec 10 000 concurrents, et s'achève lorsqu'il n'en reste plus qu'un.

Cette compétition réunie plusieurs catégories : les Volontaires (qui viennent de leur plein gré risquer leur vie pour gagner la récompense), les Fourmis (des prisonniers à perpétuité qui jouent leur libération), les Pros (qui jusqu'ici ont toujours remporté la compétition) et les Obligés qui, comme leur nom l'indique, participent à la compétition contre leur volonté. Durant plusieurs semaines, ces 10 000 concurrents sont enfermés sans avoir le droit de communiquer avec le monde extérieur.

L'histoire suit un petit groupe d'Obligés contraints de partager le même appartement. Ils apprennent à se connaître, rencontrent d'autres Obligés, se lient d'amitié… Ils se savent condamnés mais tentent de garder une vie relativement normale.

Il y a Haïkin, l'homme des quartiers du Nord, solitaire, qui refuse de connaître les autres pour ne pas s'attacher à eux ; Méline, l'étudiante en droit douée pour le pakball ; Semmo, l'éminent professeur de la toute aussi éminente Université de Vienne, spécialiste du pakball, qui n'a d'autres préoccupations que finir d'écrire son dernier livre avant sa mort ; Malueva, la mère de famille, contrainte d'abandonner ses deux filles pour participer à l'Ultime Compétition ; Giblan, professeur de maths qui se découvre une vocation pour enseigner le chant ; Xander, qui se révèlera le meilleur Obligé de tous les temps ; Ferdone et Jibot, les deux "accros" incapables de quitter la télévision des yeux lorsque l'Ultime Compétition est retransmise ; Johri, plongé dans le pakball depuis sa plus tendre enfance, capable de prévoir l'issue de n'importe quel Duel ; et tous les autres…

 Au fur et à mesure de la compétition, les participants s'entretuant, leur nombre diminue. Le petit groupe d'Obligés diminue également. Ils perdent leurs amis les uns après les autres. Malgré tout, ils tentent de continuer à vivre, de continuer à rire, de ne pas se renfermer sur eux même et dans la peur. De ne pas se résigner à mourir.

L'essentiel de l'histoire, c'est cela : des gens qui essaient d'établir des habitudes, un quotidien ordinaire, alors qu'ils vivent enfermés, qu'ils sont sûrs de mourir, mais qu'ils ignorent quand.

 

Prix  :

Tome 1 : 16 €.

Tome 2 : 15,50 €.

 

Disponibles sur http://www.thebookedition.com/

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Ultima Vaca
  • : La Ultima Vaca est classée dans la catégorie "Divers", parce que la catégorie "littérature / film / actu / et-surtout-je-raconte-ma-vie" n'existe pas (encore).
  • Contact

Lorsque tu empruntes une route, tu peux toujours faire demi-tour. Tu as beau faire des centaines de kilomètres, tu peux toujours revenir en arrière.

La route hors du monde - partie 3 - Au bout du chemin

Recherche

Liens