Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 17:38

Actes I et II

***

 

Nous sommes deux à nous partager la fenêtre,

tantôt nous y croisant, tantôt nous y rejoignant

la plupart du temps en silence.

Elle guette, j'observe,

elle s'agite, j'attends,

mais nos regards ne s'arrêtent presque jamais aux mêmes détails...

Que sent-elle, qu'entend-elle ?

Qu'est-ce qui attire les yeux des chats ?

Que devine-t-elle que j'ignore ?

 

 

***

 

18 septembre 2013

18 septembre 2013

De ma fenêtre

je vois une brèche s'ouvrir entre les mondes

entre le monde gris et le monde bleu et blanc

entre le monde nuit et le monde jour

monde terre-à-terre, monde imaginaire :

C'est où, "ailleurs" ? C'est comment, "autrement" ?

8 novembre 2013

8 novembre 2013

***

 

Quand il est d'humeur taquine

le soleil lance une, deux, trois blagues 

toutes plus déplacées les unes que les autres.

Sa grivoiserie fait rosir tout le paysage alentour.

Et il en est fier...

19 septembre 2013

19 septembre 2013

***

 

Certains jours

la fenêtre s'ouvre sur les méandres d'un esprit embrouillé.

Enfumé par des vapeurs d'alcool et de fête ?

Troublé par des choix à faire, des décisions à prendre ?

Embrumé par des maux qui empêchent de penser ?

Encore perdu dans un rêve qui s'accroche après la nuit ?

21 septembre 2013

21 septembre 2013

***

 

Parfois

les nuages se décrochent du ciel et tombent sans se faire mal. 

Ils rient de leur maladresse

sans prêter attention aux regards blasés de la terre.

Ensuite, paresseusement, il leur faut remonter. 

21 septembre 2013

21 septembre 2013

***

 

 

La fenêtre donne sur un arbre capable de hisser le soleil à bout de branches,

toujours plus haut, jusqu'à s'en faire une couronne de lumière. 

Ainsi paré, il s'imagine que même le ciel l'envie.

Mais trop occupé à se pavaner, il finit toujours

par laisser le soleil lui échapper.

18 octobre 2013

18 octobre 2013

***

 

En blanc sur noir

l'hiver trace ses messages.

Que signifient-ils ? A qui s'adressent-ils ? 

En noir sur blanc

animaux et humains écrivent

leurs pas, leur chemin, leurs hésitations et leurs décisions.

 

***

 

Quelqu'un a trempé un pinceau dans le ciel

des courbes s'en sont échappées,

des courbes dans lequelles on peut plonger,

des courbes avec lesquelles on peut voler. 

Il suffit d'ouvrir la fenêtre et de laisser l'esprit vagabonder.

28 novembre 2013

28 novembre 2013

La fenêtre se ferme. D'autres mains la rouvriront.

Le volet se baisse. Une autre personne le remontera.

La lumière s'éteint, la clé tourne dans la serrure, une dernière fois.

 

Promesses de nouveaux paysages...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Ultima Vaca
  • : La Ultima Vaca est classée dans la catégorie "Divers", parce que la catégorie "littérature / film / actu / et-surtout-je-raconte-ma-vie" n'existe pas (encore).
  • Contact

Lorsque tu empruntes une route, tu peux toujours faire demi-tour. Tu as beau faire des centaines de kilomètres, tu peux toujours revenir en arrière.

La route hors du monde - partie 3 - Au bout du chemin

Recherche

Liens