Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 21:59

2009 : un autre coup d'essai, celui de Jeanne Quibel (ma petite sœur, pour ne rien vous cacher, et histoire de faire le tour de la famille, je vous parlerai de ma mère, plus tard). Jeanne commence l'écriture de son premier roman vers 10 ans. Par la suite, elle se lance également dans le théâtre, l'écriture de scenarii et leur réalisation. 

 

Ce premier livre, Le poids du passé, est le début d'une saga intitulée Toiles d'Araignées. On sort de ce roman "essoufflé", pour reprendre le terme de GrandMa. Essoufflé de tant d'action, incapable de mettre l'histoire sur "pause" quand les personnages, eux, n'en ont pas. Bref, bien peu de place pour l'ennui !

 

Toiles d'Araignées - tome 1 - Le poids du passé

Jeanne Quibel : premier roman

Résumé : 

 

"Cette histoire paraissait pourtant simple et classique.

Marc Stefenson est un homme riche, ambitieux et cruel. Pour de l'argent, il assassine les parents de Matt. Matt l'accuse de meurtre. Stefenson retourne la situation a son avantage et l'envoie en prison. Cinq ans plus tard, Matt réussit à s'enfuir. Et c'est là que les choses se compliquent. Quand n s'évade, c'est avec de belles convictions :

 

"Je suis dans le bon camp. La justice triomphera. Je vais m'en sortir".

 

Quand on s'évade de prison, c'est avec de nobles projets :

 

"Prouver mon innocence. Me venger. Protéger ceux que j'aime".

 

Mais Matt va vite se rendre compte que ce n'est pas avec de belles convictions qu'il s'échappe, mais avec un traître. Et quand il entrevoit le mécanisme machiavélique de l'industrie Stefenson, ses noblre projets se résument bien vite à tenter n'importe quoi pour sauver sa peau.

 

Il y a les histoires avec des gentils et des méchants. Et il y a les histoires où cette distinction importe peu. Ce qui compte, c'est de survivre...".

 

Conception et illustrations couverture : Laurent Houdoux.

 

Prix : 19,50 €.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Jeanne en cliquant ici.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Ultima Vaca
  • : La Ultima Vaca est classée dans la catégorie "Divers", parce que la catégorie "littérature / film / actu / et-surtout-je-raconte-ma-vie" n'existe pas (encore).
  • Contact

Lorsque tu empruntes une route, tu peux toujours faire demi-tour. Tu as beau faire des centaines de kilomètres, tu peux toujours revenir en arrière.

La route hors du monde - partie 3 - Au bout du chemin

Recherche

Liens